fbpx
Loader

Comment faire sa comptabilité VTC

Comment faire sa comptabilité VTC

En tant que chauffeur VTC professionnel, vous êtes soumis à des obligations comptables plus ou moins importantes. Nous faisons le point aujourd’hui sur les obligations liées à votre activité et comment faire sa comptabilité VTC. 

Obligations en comptabilité VTC

Les chauffeurs VTC exercent une activité artisanale. Ils doivent donc tenir une comptabilité des titulaires de BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Parmi les obligations comptables figurent plusieurs points :
la réalisation et le contrôle des comptes,
– la rédaction d’un document spécial relatif à l’organisation comptable de l’entreprise,
– et la tenue des livres de comptes obligatoires

Tout cela peut vous sembler inquiétant. Cependant, n’ayez crainte ! En fonction de votre forme juridique, vous pouvez obtenir un allégement et/ou d’une dispense concernant la comptabilité.

Lorsque vous êtes VTC en société

Si vous êtes chauffeur VTC en société, c’est-à-dire en ayant une entreprise du type EURL, SASU, SARL, SAS ou EIRL, vos devoirs sont simples.

Vous devez enregistrer chronologiquement tous les mouvements comptables qui affectent le patrimoine de votre entreprise en écritures comptables, rédiger des factures en respectant les mentions obligatoires et effectuer un inventaire annuel minimum.

Cependant, pour les entreprises VTC relevant du régime simplifié d’imposition (RSI), ne dépassant pas un chiffre d’affaires de 247 000 € hors-taxes, une mesure de simplification a été prévue.

Les entreprises VTC de ce type peuvent être exonérées temporairement des règles comptables commerciales. Elles peuvent ainsi tenir une comptabilité de trésorerie, c’est-à-dire la comptabilisation des créances et des dettes tout au long de l’exercice de l’activité. Cette mesure s’appelle la comptabilité super-simplifiée.

De plus, lors de la clôture de l’activité, les chauffeurs VTC doivent réaliser des comptes annuels composés d’un bilan, d’un compte de résultat, et d’une annexe.

Pour que cela soit plus simple pour vous, voici une explication claire et brève. Le bilan reflète le patrimoine de la société, c’est-à-dire, ce qu’elle possède et ce qu’elle doit

Ensuite, le compte de résultat donne l’indication sur la création ou la destruction de richesse réalisée au titre d’un exercice comptable. 

Enfin, l’annexe est un document qui apporte des compléments d’informations au bilan et au compte de résultat.

Lorsque vous êtes VTC en nom propre (auto-entreprise)

Lorsque vous êtes chauffeur VTC en nom propre, c’est-à-dire, en entreprise individuelle, les obligations comptables sont moins importantes. C’est plutôt avantageux, et rassurant ! 

En effet, lorsque vous exercez en auto-entreprise et que vous réalisez un chiffre d’affaire inférieur à 72 500 €, vous êtes dispensé de procéder à des enregistrements comptables et êtes dispensé de bilan. La seule obligation comptable qui s’applique à votre forme juridique est la tenue d’un livre de recettes. Autrement dit, la tenue de vos gains pendant toute la durée de votre entreprise. 

De plus, vos obligations comptables changent également en fonction de votre régime d’imposition. Si vous bénéficiez du régime du réel normal, vous avez les mêmes obligations que les sociétés commerciales. Cependant si vous relevez du RSI, vous pouvez également opter pour la comptabilité super simplifiée et bénéficier d’allégements plus important que les sociétés commerciales.

C’est pourquoi la majorité des chauffeurs VTC optent pour le statut de micro-entrepreneur ; En effet, les obligations comptables sont plus faibles, et nécessitent moins de travail

Gérer la tenue comptable d’une entreprise VTC

En tant que chauffeur VTC, vous pouvez vous occuper vous-même de la comptabilité de votre entreprise ou la déléguer à un expert-comptable.

Si l’entrepreneur décide de se charger de toute la comptabilité de son entreprise VTC, il doit alors disposer d’un logiciel comptable.

Lorsque vous êtes chauffeur VTC, il existe certaines spécificités comptables à prendre en compte. Notamment, la comptabilisation des frais liés au véhicule VTC, à l’immatriculation au registre des VTC, et à l’abonnement aux plateformes VTC, comme Heetch.

Les principes de base de la gestion comptable d’une entreprise VTC sont enseignés lors de la formation. 

Choisir un cabinet comptable pour gérer sa comptabilité VTC

Afin de vous décharger de l’ampleur administrative de la comptabilité, vous pouvez opter pour un cabinet comptable, ou un expert-comptable, pour gérer votre comptabilité VTC. 

Nous vous conseillons de déléguer la comptabilité VTC à un cabinet comptable ou à un expert-comptable. Ils vous accompagnent dans la réussite de votre projet en vous conseillant sur les formes juridiques et les régimes fiscaux. Ils peuvent également vous aider dans la réalisation de votre business plan ou dans la rédaction des statuts de votre société VTC.

Pour conclure, la gestion comptable d’une entreprise VTC varie en fonction de sa forme juridique et de son régime fiscal. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre centre de formation ou d’un expert-comptable.

Haut