fbpx
Loader

Comment devenir chauffeur VTC en 2020 ?

Comment devenir chauffeur VTC en 2020 ?

Découvrez nos meilleurs plans et astuces pour devenir chauffeur VTC rapidement en 2020 ( malgré le Coronavirus).

Plusieurs étapes incontournables existent avant d’avoir la carte VTC entre les mains. Lancez-vous en passant d’abord une formation VTC puis passez l’examen. Une fois l’examen réussi et afin de poursuivre votre projet, vous devez vous procurer la carte VTC à la préfecture. La dernière étape sera de créer votre entreprise ou de commencer le travail en rattachement chez une société de transport.

ça vous semble compliqué ? Ne vous inquiétez pas, on vous explique tout dans cet article.

La formation et l’examen pour devenir chauffeur VTC

Avant de passer l’examen, vous devez faire une formation VTC. De nombreux centres sont disponibles dans toute la France, il faut cependant savoir que le prix va varier en fonction du centre que vous avez choisi ainsi que de la région où vous vous situez. Par exemple, pour une formation générale en ligne, vous payerez aux alentours de 400 €, alors que dans un centre de formation à Paris, l’inscription peut aller jusqu’à 1 500 €. Ce tarif ne comprend pas le prix de l’examen, il faudra donc ajouter entre 150€ et 200 € en fonction de la région.

Voici quelques centres de formation à Paris : Monsieur VTC, Cab formation et VTC Solutions

L’examen n’a plus lieu, depuis la loi « Grandguillaume » du 07 avril 2017, à la Préfecture mais à la Chambre des Métiers de l’Artisanat. Cet examen se passe en deux épreuves : une épreuve théorique, qui dure 3h50 sous forme de QCM (ou Questions à Choix Multiples) et QRC (Questions à Réponses Courtes) dans sept domaines différents : la réglementation des transports, la sécurité routière, la gestion d’une entreprise, du français et de l’anglais, la réglementation des VTC et le développement commercial.
Si vous avez la moyenne à cet examen théorique, c’est-à-dire 10/20, vous pourrez passer l’examen pratique, qui est une épreuve de conduite professionnelle de voiture VTC. A cet examen, vous devez obtenir la note minimum de 12/20 pour valider l’examen VTC et ainsi entamer vos démarches administratives pour l’obtention de la licence. Par ailleurs, tous les cinq ans, vous devez suivre une formation continue de 14 heures dans un centre de formation agrée.

Quelles démarches administratives pour devenir VTC ?

Après votre réussite aux examens, vous pouvez demander à la Préfecture de votre domicile la délivrance de la licence VTC ; vous devez par ailleurs vous déclarer comme auto-entrepreneur ou créer une société de VTC pour vous inscrire au registre et avoir votre carte professionnelle.
Pour obtenir cette carte, votre demande doit être faite par écrit à la Préfecture. Elle sera délivrée au plus tard dans les trois mois si les conditions sont favorables. Pour cela, il faut avoir été reçu à votre examen, avoir suivi l’enseignement de Prévention de niveau 1 depuis moins de deux ans, passer une visite médicale. La Préfecture vérifiera également que votre casier judiciaire est vide, notamment pour la réduction de la moitié des points du permis, une conduite sans permis ou encore une éventuelle condamnation d’au moins six mois de prison.
Concernant la visite médicale, celle-ci est obligatoire, chaque département possède une liste de médecins agréés qui pourra constater vos aptitudes physiques, cognitives et sensorielles à conduire. Cette visite sera réactualisée selon votre âge et la catégorie de votre permis.

La location de votre voiture VTC

Après avoir réussi l’examen et fait toutes les démarches administratives pour obtenir votre carte VTC, vous devez trouver une voiture pour commencer votre activité.

Plusieurs solutions s’offrent à vous, comme la possibilité d’acheter une voiture, de prendre un prêt auprès d’une banque ou encore chez des spécialistes de leasing de voitures VTC telles que Drivers.

Vous avez deux choix possible selon l’apport que vous pouvez mettre. Si vous avez un apport, dirigez-vous vers les banques, les concessionnaires ou mieux, les sociétés de location de voitures VTC comme Drivers. Drivers vous offre des voitures de toute marque adaptées à l’activité VTC. Que vous choisissiez un véhicule Diesel ou un véhicule hybride, vous trouverez votre bonheur.

Chez Drivers, vous pourrez réaliser facilement un LOA ou toute autre type de leasing VTC pour votre entreprise. Les leasing sont facilitées au maximum afin de vous proposer le véhicule de votre choix dans les plus brefs délais et ainsi commencer votre activité. Les prestations de Drivers sont très diverses Ils peuvent même vous fournir des avances du carburant ou laver votre voiture, obtenir une assurance tous risques, et même une voiture VTC de remplacement en cas de panne ou d’accident, ainsi que l’assistance, le dépannage et l’entretien de votre véhicule.

Si vous n’avez pas d’apport, dirigez-vous vers les sociétés de transport qui proposent des offres d’emploi à des chauffeurs VTC. Là aussi, je vous recommande de contacter Drivers qui pourra vous mettre en relation avec des sociétés de transport.

Qu’en est-il de la comptabilité VTC ?

Cette section concerne uniquement les chauffeurs VTC indépendants. Dans ce cas, il est essentiel, voire obligatoire, pour tout chauffeur VTC de tenir une comptabilité, quelle que soit le type d’entreprise que vous avez décidé de créer pour votre activité.


Si vous avez opté pour une entreprise artisanale de VTC, vous devez contrôler vos comptes, comptabiliser vos factures et tenir un livre de comptes.
Les mesures sont évidemment simplifiées concernant les micro-entreprises, les petites et les moyennes entreprises.


Une fois par an, il vous sera demandé de clôturer vos comptes et de préparer votre liasse fiscale. Nous vous recommandons de faire appel à un expert comptable. Cela vous coûtera entre 70€ et 200€ par mois selon les experts comptables et selon le nombre de factures à comptabiliser.

 

 

Haut
×
Any questions?